SOAPÉRA, UNE INSTALLATION

MATHILDE MONNIER
DOMINIQUE FIGARELLA

Spectacle
Soapéra, an Installation - Mathilde Monnier, Dominique Figarella
© Marc Coudrais
Chorégraphe
Mathilde Monnier
Durée
45 min

En 2024, Dance Reflections by Van Cleef & Arpels présente Soapéra, une installation de la chorégraphe Mathilde Monnier et du peintre Dominique Figarella dans le cadre de son festival au Japon.

Soapéra, une installation est une nouvelle version de la pièce chorégraphique Soapéra co-créée en 2009 par la chorégraphe Mathilde Monnier et le peintre Dominique Figarella.  

Cette version, qui témoigne de la poursuite de leur collaboration, est beaucoup plus plastique et performative. Mathilde Monnier et Dominique Figarella ont imaginé une transposition de la mousse utilisée dans la version originale de la pièce, pour la placer au cœur de l’espace. Elle se transforme en un volume d’une taille monumentale, en une matière mouvante qui progressivement s’approprie l’espace, remodelant la scène traditionnelle en une boîte blanche. Les formes qui surgissent ne sont pas accrochées au mur mais manipulées en temps réel avant de disparaître. La performance se déroule dans une tension dramatique liée à ce moment de disparition où seuls les danseurs demeurent sur scène.  

à propos de l'artiste

Portrait - Mathilde Monnier

Mathilde Monnier

Mathilde Monnier occupe une place de référence dans le paysage de la danse contemporaine française et internationale. De pièce en pièce, elle déjoue les attentes en présentant un travail en constant renouvellement.  

Sa nomination à la tête du Centre chorégraphique de Montpellier – Languedoc-Roussillon en 1994 a marqué le début d’une série de collaborations avec des personnalités venant de différents domaines artistiques (Jean-Luc Nancy, Katerine, Christine Angot, La Ribot, Heiner Goebbels...). 

Elle a créé plus de 40 pièces chorégraphiques présentées sur les grandes scènes internationales, du festival d’Avignon au Théâtre de la Ville de Paris en passant par New York, Vienne, Berlin ou encore Londres, et a reçu plusieurs récompenses (prix du ministère de la Culture, Grand Prix SACD). 

Après avoir dirigé le CND (Centre national de la danse) à Paris, Mathilde Monnier a repris son travail de création en 2019 avec plusieurs pièces, telles que Please Please Please (2019) en collaboration avec La Ribot & Tiago Rodiguez, Records (2021) et sa dernière œuvre, Black Lights (2023). 

Depuis 2020, Mathilde Monnier est résidente avec sa compagnie à la Halle Tropisme à Montpellier.